Face au cancer Essononco vous accompagne au quotidien

Dépistage

Dépistage

Le but du dépistage est de déceler les lésions cancéreuses et précancéreuses (il peut s’agir de lésions à haut risque de transformation cancéreuse ou de lésions cancéreuses très petites) chez les personnes apparemment bien portantes. Ainsi une prise en charge précoce de la maladie permettra de guérir la grande majorité des cancers en évitant de plus un traitement mutilant. Actuellement, deux cancers (sein, côlon-rectum) font l’objet d’un dépistage organisé. Le dépistage du cancer du col de l’utérus ainsi que de celui de la prostate et de la peau (mélanome) relèvent encore d’une démarche individuelle.

 

Dépistage organisé:

A partir de 50 ans et jusqu’à 74 ans, l’ADMC 91 vous accompagne dans vos démarches de dépistages en vous faisant parvenir tous les 2 ans une invitation pour vous faire dépister.


• Dépistage du cancer du sein par mammographie
Le cancer du sein est le plus fréquent des cancers chez la femme (1 femme sur 8 sera touchée par ce cancer au cours de sa vie). Toutes les femmes de 50 à 74 ans ont la possibilité d'effectuer, dans un centre radiologique agréé, un examen de dépistage pris en charge à 100%, incluant une palpation des seins, ainsi qu’une mammographie comprenant deux clichés radiologiques par sein et la comparaison avec les clichés antérieurs. Une deuxième lecture des clichés est réalisée par un radiologue expert de l’ADMC par mesure de sécurité.

Dépistage du cancer colorectal par test Hemoccult II
Le cancer colorectal est fréquent et sa gravité dépend du stade d’évolution au moment de sa découverte. Dans la majorité des cas, il est précédé d’une tumeur bénigne appelée adénome ou « polype ». La stratégie de dépistage repose donc sur la détection et la destruction des polypes d’une part, et d’autre part sur la détection de cancers à un stade d’évolution limité permettant ainsi de réduire notablement le taux de mortalité.
Le test utilisé, appelé Hemoccult II ®, est basé sur la recherche de sang invisible à  l'œil nu dans les selles. Il est remis au patient par son médecin généraliste après évaluation des risques et si le patient n’a pas de symptôme particulier. Le patient doit ensuite le réaliser à  la maison, avant de l’envoyer gratuitement à  un centre de lecture spécialisé. Si le test est négatif (97 à 98% des cas), il est de nouveau proposé gratuitement deux ans plus tard. S'il est positif (2 à 3% des cas), un examen plus approfondi de l'intestin (coloscopie) est réalisé.

Pour avoir plus d'information n'hésitez pas à contacter l'ADMC(Association pour le Dépistage des Maladies Cancéreuses dans le département de l’Essonne)

ADMC 91

Centre Médical de Bligny, CS 30365, 91640 Fontenay les Briis

01 64 90 52 12 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

01 64 90 75 81 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dépistage

Le but du dépistage est de déceler les lésions cancéreuses et précancéreuses (il peut s’agir de lésions à haut risque de transformation cancéreuse ou de lésions cancéreuses très petites) chez les personnes apparemment bien portantes. Ainsi une prise en charge précoce de la maladie permettra de guérir la grande majorité des cancers en évitant de plus un traitement mutilant. Actuellement, deux cancers (sein, côlon-rectum) font l’objet d’un dépistage organisé. Le dépistage du cancer du col de l’utérus ainsi que de celui de la prostate et de la peau (mélanome) relèvent encore d’une démarche individuelle.

Chaque année 6000 nouveaux cas de cancers sont détectés en Essonne, seulement 50% sont traités dans le département ; une des causes étant les méconnaissances de l’offre de soins.

Afin de mieux répondre à la demande, Essononco a mis en place une cartographie permettant la visibilité et l’information sur l’offre de soins en Essonne, accessible à tous les acteurs.

Elle permet ainsi de favoriser la prise en charge de proximité au plus grand nombre de malades atteints de cancer.

Cette application interactive est proposée aux travers de plusieurs thématiques (les établissements, et les praticiens libéraux autorisés à prendre en charge le cancer) mais aussi le dépistage, la prévention et les différents traitements.

La cartographie se veut un outil évolutif puisque des mises à jour régulières seront mises en lignes.